Enfants

Spécial adolescents

Lorsqu'arrive la puberté, les adolescents ont des velléités d'indépendance et veulent de plus en plus décider eux-mêmes comment ils occuperont leur temps libre, ils dépenseront leur argent de poche et ce qu'ils voudront manger.

La pression du groupe (leurs amis) est très forte. Les jeunes veulent s'identifier à leurs contemporains et adopter les mêmes comportements.

Si une barre chocolatée est sans doute plus attrayante qu'un pot de yaourt, la nécessité d'adopter de bonnes habitudes alimentaires n'en demeure pas moins, ne serait-ce que pour apporter les nutriments indispensables. Il va sans dire que c'est aux parents à donner le bon exemple, et à être attentifs pour éviter certains pièges!

Les pièges à éviter

  • Faire l'impasse sur le petit-déjeuner: Il faut se lever un peu plus tôt, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. Un bon petit-déjeuner diminue l'envie de sucreries en cours de matinée.
     
  • Boissons rafraîchissantes en lieu et place de l'eau: Les jeunes gens consomment souvent des boissons riches en sucre, comme des boissons rafraîchissantes et des jus de fruit. L'eau est devenue un choix moins évident alors qu'elle est pourtant la boisson par excellence. A la maison, mettez de l'eau à table et remettez-en pour aller à l'école. Fixez des règles: réservez les boissons rafraîchissantes au seul week-end ou autorisez-les aussi en semaine ?
     
  • Manque de calcium: Un verre de lait pour accompagner le repas, ça ne fait pas très tendance. Pourtant, le lait et les produits laitiers constituent nos sources les plus importantes de calcium, un élément essentiel pour le squelette et les dents. Prévoyez du lait ou un yaourt au  petit-déjeuner ou comme en-cas.
     
  • Une alimentation monotone: S'il ne tenait qu'à eux, les adolescents ne mangeraient tous les jours que des frites, des pizzas ou des hamburgers. Etablissez avec eux le menu de la semaine pour apporter suffisamment de variété et d'équilibre dans leur alimentation. Adaptez le menu de la maison à celui prévu à l'école.
     
  • Question d'appétit: Les adolescents ont souvent grand faim. Rien qui doive vous inquiéter. Pour peu qu'il apaisent cette faim de manière appropriée. Ce qui ne sera pas le cas s'ils passent la journée à grignoter. Faites-leur adopter un schéma comprenant 3 repas principaux et 2 ou 3 petits en-cas.
     
  • Paresse: Veillez à ce que le meilleur choix soit aussi le plus facile: remplissez le frigo de fruits, de crudités et de soupe fraîche. Disposez aussi une corbeille de fruits bien en vue. S'il n'y a jamais de fruits frais ou de crudités à la maison, il y a peu de chance que les adolescents en réclament spontanément.
     
  • La mode des régimes: Les adolescents en pleine croissance ne peuvent pas se lancer inconsidérément dans des régimes, qui risqueraient de provoquer des déficits alimentaires. Jusqu'à l'âge de 18 ans, les normes de BMI diffèrent de celles valant pour les adultes. En cas de doute, consultez votre médecin.

Partagez cet article

Lire la suite

Les enfants et sucre

Les enfants et le sucre, une longue histoire

Consommés de temps en temps et en quantité raisonnable, les produits sucrés sont compatibles avec un bon équilibre nutritionnel dans la journée alimentaire d’un enfant. Certains bons réflexes doivent cependant être entretenus pour éviter les mauvaises habitudes.

Jeux vidéo. Que faire en cas de dépendance?

PlayStation, Xbox, Nintendo, …, les jeux vidéo sont 'tendance', 'cool', 'méga', 'le top', 'addictifs'. Mais quand s'agit-il vraiment d'une dépendance aux jeux vidéo? Quelles sont les conséquences pour votre ado? Et comment faire en sorte que cette activité reste saine?

Comment s'y prendre avec un enfant perfectionniste ?

Les enfants et les adolescents peu sûrs d’eux sont davantage portés au perfectionnisme. Ils placent la barre haut et sont souvent très sensibles à la critique, ont peur d’être jugés et se comparent beaucoup aux autres.

Un bon repos nocturne : 6 conseils pour aider vos enfants à mieux dormir

Un enfant qui dort mal est souvent sans vie ou au contraire irritable et brouillon. Les problèmes de sommeil peuvent en outre entraîner le développement de troubles du comportement, de l'apprentissage et/ou de concentration. Raison de plus donc pour accorder à un bon repos nocturne toute l'importance qu'il mérite.