De meilleurs soins pour les personnes souffrant d'acouphènes

La saison des festivals a officiellement débuté. C'est l'occasion idéale pour le Conseil Supérieur de la Santé de lancer un avertissement concernant les acouphènes et de plaider pour de meilleurs soins pour les personnes qui souffrent de ce genre de bourdonnement.

Davantage de sensibilisation et des soins progressifs

10 à 30 % des Belges sont confrontés à des acouphènes, que ce soit pour une brève ou une plus longue durée. Ils entendent des sons que les autres ne peuvent percevoir, car les cils vibratiles de leur oreille interne sont endommagés. La cause principale est une longue exposition à un niveau sonore trop élevé ou à un bruit soudain et violent. Le Conseil Supérieur de la Santé plaide pour une meilleure approche des acouphènes en 4 étapes :

  1. Davantage de sensibilisation et d'information sur les acouphènes, destinées au grand public.
     
  2. Le médecin généraliste doit pouvoir mieux reconnaître les acouphènes et en constater la gravité.
     
  3. Ce problème a-t-il un impact sur la qualité de vie ? Si c'est le cas, il est conseillé de consulter un ORL.
     
  4. Pour les cas complexes, un centre d'expertise multidisciplinaire doit soutenir le spécialiste qui traite le problème ou même prendre en charge le traitement.

Comment se protéger?

  • Portez toujours des bouchons d'oreille pendant un festival, un concert ou une fête.
     
  • Choisissez un modèle sur mesure qui offre la meilleure protection et la meilleure qualité sonore.
     
  • Vous avez oublié vos boules Quies? Pas de panique, on en distribue gratuitement dans la plupart des concerts et des soirées.
     
  • Même avec vos bouchons d'oreille, accordez de temps en temps un peu de répit à vos oreilles. Ne restez pas constamment dans un environnement bruyant. 

Plus d'infos?

Consultez le site du Conseil Supérieur de la Santé.

Partagez cet article

Lire la suite

La migraine : bien plus qu’un mal de tête

Lorsque l’on parle migraines, on pense souvent aux maux de tête, mais en fait, c’est bien plus que ça. Koen Paemeleire, neurologue à l’UZ Gent nous l’explique.

Le vélo d'Hélène

Hélène à treize ans. Elle aime la musique et regarder la télé, mais par-dessus tout, elle aime ses parents et son petit frère. Mais de temps en temps, elle laisse voir son mauvais côté. Il faut dire qu'Hélène n'est pas vraiment comme les autres filles de son âge. Héléne souffre d'un retard de développement et d'épilepsie sévère.

Quarantaine et prévention des chutes

Les mesures prises pour protéger autant que possible les personnes les plus fragiles du coronavirus ont réduit les contacts sociaux, et limité les activités. Ainsi, le rendez-vous hebdomadaire chez le kiné a été reporté, on apporte les courses au domicile, le rendez-vous chez le coiffeur a été annulé, … Pour résumer, les aînés restent davantage chez eux que les plus jeunes générations. Et le fait de bouger moins augmente aussi le risque de chute.

Tout ce que vous devez savoir sur l'incontinence

L'incontinence signifie que vous ne pouvez pas retenir votre urine ou vos selles. Elle peut être traitée efficacement. Cependant, cela se produit beaucoup trop rarement dans notre pays. Mais quels types d'incontinence existent? Et quels sont les traitements possibles?