Hospitalisation

En incapacité de travail mais vous avez quand même envie de travailler à temps partiel? C'est possible!

Vous êtes en incapacité de travail mais vous sentez suffisamment bien pour travailler à temps partiel? Adressez-vous au médecin conseil.Vous devrez bien tenir compte de certains éléments.

Travailler à temps partiel pendant une incapacité de travail

Si le médecin conseil a arts  reconnu votre incapacité de travail, vous pouvez, sous certaines conditions, travailler à temps partiel. Vous pouvez y prétendre à partir du moment où vous comptez au moins un jour d'incapacité de travail complète. Veillez à choisir un travail à temps partiel compatible avec les exigences de votre santé. Convenez-en avec le médecin conseil.

Attention : D’autres règles sont d’application pour les congés de maternité et d’allaitement. C'est aussi le cas pour les travailleurs indépendants.

Que devez-vous faire?

En cours d'incapacité de travail, demandez une reprise de travail à temps partiel au médecin conseil de la mutualité. Il est essentiel que vous le fassiez bien à temps.

Et votre rémunération?

Les indemnités que vous percevrez pour votre incapacité de travai sont calculées en fonction de la rémunération dont vous bénéficiez pour votre activité à temps partiel.

La déclaration est-elle obligatoire?

En tant qu’assuré, vous êtes tenu de déclarer toute reprise de travail pendant votre incapacité de travail. Introduisez votre demande bien à temps. Vous éviterez ainsi toute sanction. Informez aussi la mutualité si, en dépit de l’autorisation du médecin conseil, vous deviez ne pas reprendre le travail.

Lire la suite

Que se passera-t-il si l'assurance hospitalisation de votre employeur s'arrête

L’assurance maladie légale rembourse toujours moins. Une assurance hospitalisation n’est donc pas un luxe superflu. Une assurance hospitalisation collective par l’intermédiaire de votre employeur, c'est très pratique, mais que faire si votre contrat se termine (de manière inattendue)?

Hospitalia Continuité : votre filet de sécurité si l’assurance hospitalisation de votre travail prend fin

Une opération, un accouchement, une hospitalisation en cas de maladie … Le risque que vous et les vôtres soyez confrontés à une hospitalisation ne doit pas être sous-estimé. Les frais grimpent très vite, ce qui fait qu’une assurance hospitalisation ne constitue pas un luxe superflu. Nous sommes nombreux à bénéficier de cet avantage par l’intermédiaire de notre travail. Et cet avantage est tout aussi intéressant pour votre partenaire et/ou vos enfants. Mais qu’arrivera-t-il si l’assurance hospitalisation de votre employeur prend fin, par ex. en cas de perte d’emploi ou de départ à la pension?

Des soins supplémentaires avant et après l'hospitalisation

Saviez-vous qu'au cours des 2 dernières années, 1 personne sur 3 a été confrontée à une hospitalisation? Grâce à Hospitalia Medium, vous êtes assuré(e) à un prix abordable en cas d'opération, d'accouchement ou d'infection. Et après votre séjour à l'hôpital, vous pouvez compter sur des aides supplémentaires grâce aux services proposés par Hospitalia Assist. Une bonne chose!

Choisir une assurance hospitalisation : à quoi faire attention?

Une hospitalisation, ça coûte cher, et les frais après la sortie de l’hôpital peuvent aussi grimper très vite. Mieux vaut être bien assuré(e) si on se retrouve à l’hôpital pour une opération, un accouchement ou un traitement en cas de maladie. La nouvelle formule Hospitalia Medium proposée par la Mutualité Helan vous assure de manière optimale pendant votre séjour à l’hôpital, mais vous protège aussi des dépenses importantes, si vous devez recevoir des soins avant et après votre hospitalisation. Et cela à un prix tout à fait abordable.