Soins et autonomie

Prendre soin de soi quand on est là pour soigner les autres

On dit parfois : “on ne peut pas faire saigner une pierre”, un constat qui s’est appliqué aux collaborateurs d'Helan Aide familiale tout au long d’une année marquée par le coronavirus. C’est pourquoi nous avons fait appel aux services de la ‘ligne d’oxygène’ pour donner l’occasion de souffler à nos soignant(e)s, et leur permettre ainsi de pouvoir encore mieux s’occuper de leurs clients.

Prendre soin de soi

Dès la fin 2019, Helan Aide familiale a, dans le cadre de ‘La prévention primaire du burn-out au travail’, eu l’occasion d’investir dans des formations sur comment prendre soin de soi, pour ses soignant(e)s et aide-ménagères. Une initiative qui est tombée à point nommé pour la pandémie qui a exigé beaucoup de flexibilité et de disponibilité de la part du personnel. Tout au long de l’année 2020, nous avons pu proposer un atelier sur comment prendre soin de soi à six groupes de soignant(e)s et d’aide-ménagères.
Pourtant, la période du coronavirus a durement touché nos équipes actives dans l’aide familiale. Nos collaborateurs ont ainsi dû gérer leurs propres émotions face à cette pandémie, tout en s'occupant aussi de leurs clients, ce qui a rendu l'année écoulée encore plus lourde pour eux.

La ligne d’oxygène

La ligne d’oxygène a été lancée en avril 2020, une initiative qui permet aux acteurs locaux de première ligne du secteur de l’aide à domicile de relâcher la pression. En appelant ce numéro, les soignant(e)s peuvent raconter leur histoire et partager leurs émotions. En guise de soutien à cette initiative et pour renforcer les capacités de nos collaborateurs, Helan Aide familiale a fait appel à la ligne d'oxygène pour organiser une séance collective, au cours de laquelle nos soignant(e)s ont pu partager leurs expériences et la façon dont comment prendre soin de soi a pris une place plus importante dans leur existence depuis la formation de l'année dernière. 

Nous suivons attentivement l’évolution

En outre, notre entreprise prend bien évidemment le pouls de nos collaborateurs, afin de percevoir à temps s’ils ont besoin d'un répit supplémentaire. Cela permet à Helan Aide familiale d'intervenir à temps. En effet, si nous voulons faire passer nos clients en premier, cela signifie que nous devons d'abord prendre soin de nos collaborateurs afin qu'ils disposent de suffisamment d'énergie pour s'occuper de nos clients.

Partagez cet article

Lire la suite

Discuter de votre dossier du fond d’un fauteuil dans votre salon : l’appel vidéo

Le confinement, la quarantaine et toutes les conséquences de l’irruption du COVID-19 dans nos vies nous ont contraints à considérer certaines choses sous un autre angle, ou ont accéléré la mise en œuvre de projets qui étaient en attente. Et le plus souvent, avec des effets positifs. L’apparition des appels vidéo constitue un parfait exemple de service ajouté pour nos clients.

Pourquoi réglons-nous chaque année la cotisation à la Protection sociale flamande ?

Nous sommes à peu près 4,5 millions en Région flamande et à Bruxelles à régler chaque année la cotisation à la Protection sociale flamande. Mais à quoi sont destinées ces cotisations ? Elles permettent d'améliorer la qualité d'existence de plus de 300.000 personnes dépendantes.

25 avril

Aider les réfugiés d’Ukraine ? Helan y contribue volontiers

Depuis février, plus de 5 millions d'Ukrainiens ont fui leur pays, dont plus de 30 000 se sont enregistrés en Belgique. De nombreuses initiatives ont déjà été mises en place pour les accueillir et les aider dans leurs démarches administratives. Cela concerne aussi le domaine de la prévention, du bien-être et des soins de santé.

14 juin

15 min d'activité physique à la crèche, c'est tout bon pour le développement moteur

L'UGent et la VUB viennent de terminer une étude pilote prometteuse dans les crèches d'Helan. Elle a non seulement montré qu'un quart des enfants âgés de 1 à 3 ans obtenaient des résultats inférieurs aux valeurs de référence en matière de motricité. Mais elle a aussi montré que lorsque le personnel de la crèche exerçait la motricité pendant 15 minutes par jour, les enfants faisaient des progrès rapides, au sens propre comme au sens figuré. Toutes les parties se rejoignent pour demander que l'on travaille sur la qualité des exercices de motrocité dans me secteur de l'accueil des enfants