Autres

Vous avez survécu au cancer. Et maintenant?

Il existe déjà de nombreuses informations sur le cancer même, la manière de le combattre et de l’éviter. Mais comment gérer les émotions après avoir survécu au cancer?

Il est tout à fait normal de s’inquiéter après un cancer. C’est une réaction humaine naturelle à une menace. Vous risquez donc de vous réveiller la nuit, perdre l’appétit, … Il n’est bien sûr pas sain de trop s’inquiéter.

Ces conseils peuvent certainement vous aider:

  • Prenez le temps de vous intéresser à ces inquiétudes
  • Déterminez le moment où vous êtes préoccupé 
  • Sachez qu’il est normal de se faire du souci, cela ne fera pas revenir le cancer
  • N’ignorez pas vos réflexions/sentiments
  • Respirez plus lentement en cas de crise d’angoisse
  • Faites une activité physique quand vous vous sentez mal à l’aise avec toutes ces inquiétudes
  • Prenez soin de vous
  • Parlez-en avec votre famille et/ou vos amis

Dépression et tristesse

La tristesse et/ou la dépression sont les effets secondaires les plus courants du cancer. Il faut souvent beaucoup de temps pour se remettre après une expérience si difficile. Vous avez été confronté à toutes sortes de pertes et vous avez besoin de temps pour être triste. Vous avez besoin de temps pour reprendre des forces. Vous devez affronter et faire le point sur tout ce qui vous est arrivé. Cela peut être difficile, mais vous vous y habituerez. Voici quelques conseils pour y arriver.

  • Croyez en vous-même, ne pensez pas toujours « c’est comme ça, je n’y arriverai jamais… »
  • N’ignorez pas vos réflexions
  • Ne négligez pas les pensées suicidaires, mais cherchez de l’aide
  • Prenez le temps d’être triste, prenez le temps de vous remettre
  • Acceptez vos sentiments, ne faites pas semblant
  • Mangez sain et faites de l’exercice
  • Limitez votre consommation de nicotine, d’alcool et de caféine
  • Prenez soin de vous
  • Sortez le plus possible
  • Écrivez 

Colère

La colère est une émotion naturelle et humaine. Le cancer constitue en effet une grande menace pour votre chance de survie. La colère est donc une réaction naturelle à la perte qu’implique le cancer. Même après avoir combattu le cancer, vous pouvez ressentir un sentiment de colère, car vous y pensez encore souvent ou parce que vous souffrez encore d’effets secondaires physiques et émotionnels de la maladie et du traitement. Vous pouvez encore être en colère pour de nombreuses raisons.

Voici quelques conseils pour la surmonter:

  • Réfléchissez à ce qui vous a mis précisément en colère
  • Prenez conscience des causes et des déclencheurs
  • Évitez les déclencheurs
  • Changez les déclencheurs, essayez de les éliminer

Partagez cet article

Tags
Kanker

Lire la suite

7 Belges sur 10 craignent d’avoir un jour un cancer

7 de nos compatriotes sur 10 pensent qu'ils seront un jour confrontés au cancer. Heureusement, l'optimisme n’est pas en reste : 60 % croient qu'ils peuvent aussi vaincre la maladie. C'est ce qui ressort du troisième "Baromètre du Cancer" de la société pharmaceutique MSD Belgium.

Le frottis, nous le faisons. Et vous ?

Janvier est le mois de l’action de dépistage du cancer du col de l’utérus. Si vous êtes une femme âgée de 25 à 64 ans, il est essentiel que vous fassiez effectuer un frottis tous les 3 ans. Si votre dernier frottis remonte à plus de 3 ans, vous allez recevoir une invitation en ce sens, si vous habitez en Région flamande.

02 avril

Patient à risque? Lisez tout ce qu’il faut savoir sur le vaccin contre le coronavirus pour les patients à risque

Une liste de patients à risque a été dressée par rapport à la vaccination contre le coronavirus. Ces patients sont vaccinés en priorité. Quelles sont les affections reprises sur la liste? Et comment savoir si vous y figurez?

24 novembre

Antibiotiques : utilisez-les à bon escient

La Belgique est l'un des pays d'Europe où la consommation d’antibiotiques est la plus élevée. Ceux-ci sont nécessaires, mais leur utilisation excessive entraîne l'émergence de bactéries multirésistantes dangereuses.