Diplômé ou votre premier emploi

Lorsque vous signez votre premier contrat, devenez indépendant ou percevez des allocations de chômage, il est temps de constituer votre propre dossier de mutualité. Helan soutient vos projets avec des services et des avantages sur mesure. En quelques clics, vous avez accès à un large éventail d'avantages et à une équipe d'experts prêts à vous aider.

Ouvrez simplement votre dossier en ligne.

Téléchargez le document.

Helan a conçu un document spécifique pour ouvrir facilement votre propre  dossier. Téléchargez le document.

Complétez toutes vos coordonnées, répondez aux questions et signez le formulaire.

Transmettez votre document complété et signé de manière numérique. C'est tout ce que vous avez à faire.

Bienvenue chez Helan.

ziekenhuisopname

26 ans ou plus ?

Lorsque vous aurez 26 ans, il sera temps de constituer votre propre dossier de mutualité. Même si vous êtes encore étudiant ou sans revenu. Votre conseiller clientèle se fera un plaisir d'examiner les possibilités qui s'offrent à vous dans votre situation spécifique.

Prendre rendez-vous

Des questions ou besoin d'un conseil ?

Vous avez obtenu votre diplôme et cherchez un emploi ? Inscrivez-vous le plus rapidement possible comme demandeur d'emploi auprès du  VDAB (en Région flamande) ou d'Actiris (à Bruxelles).

A partir de ce moment, votre période d'insertion professionnelle commence. Il s'agit d'une période d'attente de 12 mois que tout jeune sortant de l'école doit parcourir avant d'avoir droit aux allocations de chômage en tant que jeune de -25 ans.

  • Pendant votre période d'intégration professionnelle, vous restez inscrit à la mutualité en tant que personne à charge de votre ou vos parents.
  • Dès que vous commencez à travailler, ou dès que votre période d'insertion professionnelle est terminée, vous devez vous affilier à la mutualité de votre choix.

Si vous pouvez commencer à travailler immédiatement en tant que salarié ou indépendant, vous ne devez évidemment pas vous inscrire auprès du VDAB ou d'Actiris.

Découvez les offres d'emploi sur notre site (en néerlandais) et posez votre candidature sans plus attendre! 

Betaalbare verzekeringen

Comptez sur notre assurance abordable

Une orthèse, une couronne ou un implant. Tout le monde sait que de belles dents peuvent coûter très cher. C'est pourquoi Helan a une solide assurance dentaire pour vous. De cette façon, vous gardez un large sourire.

Vous n'avez pas non plus à vous soucier des frais d'hospitalisation. Notre assurance hospitalisation est abordable, mais vous protège contre des coûts exorbitants. Avant, pendant et après votre enregistrement.

Découvrez nos assurances

En savoir davantage sur l'activité professionnelle

Devenir client

Choisir la Mutualité Helan, c’est choisir une mutualité libre qui vous assure de manière optimale, vous et les vôtres, avec le souci de la qualité et de la personnalisation du contact.

Avantages et remboursements

Les personnes qui veulent rester en bonne santé et en équilibre méritent un petit coup de pouce? Comptez sur des avantages et des remboursements complémentaires en appui de vos objectifs.

Assurance hospitalisation Hospitalia

Une assurance hospitalisation qui vous protège parfaitement tout en étant abordable. Découvrez Hospitalia et ses 3 formules adaptées à votre existence.

Dentalia Plus

Un sourire assuré pour toute la famille. Grâce à Dentalia Plus, vous en avez la garantie. Comptez sur des remboursements jusqu’à 1 250 euros par an pour de nombreux soins dentaires.

Un regard large sur le bien-être

25 juin

L’essentiel des dépenses de santé concentrées sur une minorité de personnes

Pour 10% des Belges, les dépenses de santé à charge de l'assurance obligatoire atteignent 16.071 euros par an, voire même largement plus pour un groupe encore plus réduit de citoyens. Face à ces grandes disparités, le principe de solidarité qui caractérise notre système de sécurité sociale s’avère plus que jamais indispensable. Quel est le profil des personnes dont les besoins sont les plus importants? Quels sont les aussi les frais qui restent à leur charge? C’est qu’ont cherché à savoir les Mutualités Libres dans leur dernière étude sur le sujet.