Trajet de retour au travail 

Vous êtes malade ou avez été victime d’un accident ? Vous êtes en incapacité de travail depuis un certain temps, mais aimeriez reprendre le travail (à temps partiel) ? C'est tout à fait possible. Et vous ne serez pas seul(e) pour le faire : depuis janvier 2022, la mutualité met à votre disposition des ‘coordinateurs de retour au travail’ qui peuvent vous aider à effectuer les démarches nécessaires liées à votre trajet.

Important ! Si vous reprenez le travail à temps partiel, n'oubliez pas d’en informer préalablement la Mutualité Helan avant votre reprise effective de travail à temps partiel, même si vous collaborez avec un coordinateur de retour au travail. Lisez ce que vous devez faire en tant que salarié, chômeur ou indépendant.

Quel est le rôle d’un coordinateur de retour au travail ?

La fonction de coordinateur de retour au travail existe depuis peu. Cela signifie que la mutualité, en collaboration avec les différents acteurs de la santé, réfléchit à la meilleure façon de définir le contenu de cette fonction. Le coordinateur travaillera en étroite collaboration avec les équipes pluridisciplinaires des cabinets médicaux.

En quoi peuvent-ils vous aider ?

Les coordinateurs de retour au travail sont là pour vous accompagner dans votre retour sur le marché du travail après une période d'incapacité de travail. Cela peut prendre la forme d’un travail adapté, d’un autre travail ou d’une formation. Pour mener à bien leur mission, ils s’appuient sur une équipe pluridisciplinaire interne et un réseau externe, comme le comité de prévention et de protection au travail, l'employeur, les syndicats ou l'orientation professionnelle. Chaque demande de trajet est discutée avec le médecin conseil. Les coordinateurs sont tenus d'obtenir un certificat de l'INAMI.
 

Qui peut entamer un trajet ?

Seuls les salariés ou les chômeurs en incapacité de travail peuvent participer volontairement au trajet. Un coordinateur de retour au travail examine, en collaboration avec le médecin conseil de la mutualité, si vous pouvez réintégrer le marché du travail, et à quelles conditions.

Les salariés et les chômeurs peuvent entamer un trajet s’ils :

  • sont reconnus en incapacité de travail.
  • ont encore des capacités physiques et mentales et des compétences suffisantes pour leur permettre de réintégrer le marché du travail.

Si l’état de santé ne permet pas de réintégration, le trajet ne démarre pas.

L'initiative de démarrer effectivement un trajet de réintégration peut venir du médecin conseil de la mutualité ou de vous-même.

Votre dossier d'indemnités est complet ?

Vous voulez savoir si tout est en règle pour le paiement de vos indemnités de maladie ? Vérifiez-le sur Mon Helan. Vous pouvez y suivre l'état de votre dossier et voir immédiatement si un paiement a été effectué.

A l’initiative du médecin conseil

Après un examen médical, le médecin conseil peut vous adresser à un coordinateur de retour au travail pour une prise de contact.

Vous complétez un questionnaire.

Dix semaines après le début de votre incapacité de travail, le médecin conseil vous demande de compléter un questionnaire médical. Vous devez le lui renvoyer dans les deux semaines.

Au cours du quatrième mois d'incapacité de travail, le médecin conseil procède à une première évaluation de vos capacités (résiduelles) en se fondant sur votre dossier médical et le questionnaire complété. C’est sur cette base que le médecin conseil vous orientera ou non vers le coordinateur du retour au travail pour une première prise de contact.

Dans un délai d'un mois après l'envoi de votre questionnaire complété, le coordinateur de retour au travail organise un premier contact avec vous. Il explique son rôle dans l'accompagnement et le suivi du trajet et passe en revue avec vous la première étape du trajet.

Si vous êtes lié(e) par un contrat de travail, le coordinateur du retour au travail vous oriente lors du premier contact - avec votre accord et le soutien nécessaire - vers le conseiller en prévention et le médecin du travail afin de demander une visite préalable à la reprise du travail ou au lancement d'un processus de réintégration auprès de votre employeur.

Ou vous prenez vous-même l’initiative

Dans ce cas, vous contactez vous-même le coordinateur de retour au travail de la Mutualité Helan pour organiser une première prise de contact.

Si nécessaire, vous recevrez un questionnaire que vous devrez compléter et renvoyer au médecin conseil dans les deux semaines.

Dans un délai d'un mois après l'envoi de votre questionnaire complété, le coordinateur de retour au travail organise un premier contact avec vous. Il explique son rôle dans l'accompagnement et le suivi du trajet et passe en revue avec vous la première étape du trajet.

Vous êtes sous contrat de travail ?
Avec votre accord, le coordinateur du retour au travail vous oriente lors du premier contact vers le conseiller en prévention et le médecin du travail afin de demander une visite préalable à la reprise du travail ou au lancement d'un processus de réintégration auprès de votre employeur. Le coordinateur du retour au travail vous apportera le soutien nécessaire dans cette démarche.

Vous n’êtes pas sous contrat de travail ou n’êtes pas orienté(e) vers le conseiller en prévention et le médecin du travail ?
Dans ce cas, le coordinateur de retour au travail demande au médecin conseil l'autorisation d'entamer un processus de retour au travail sous sa propre coordination.

Si le médecin conseil estime que votre état de santé ne vous permet pas de démarrer un trajet, le coordinateur organisera une nouvelle prise de contact avec vous dans un délai d'un mois après le contact précédent. Il évoquera avec vous l'évaluation du médecin conseil et adaptera éventuellement l'objectif du trajet.

Vous préférez reprendre votre activité à temps partiel ?

Vous êtes en incapacité de travail et voulez reprendre le travail à temps partiel ? C'est aussi possible. Le travail à temps partiel est toutefois soumis à certaines règles. Vous devez toujours demander l'autorisation officielle de la mutualité avant de reprendre votre activité.

Questions et réponses pratiques

Vous êtes salarié et en incapacité de travail, mais aimeriez reprendre le travail à temps partiel chez votre employeur actuel ou un autre employeur ? A moins que vous ne vouliez suivre une formation, travailler comme bénévole ou exercer une autre activité ? Demandez pour ce faire l'autorisation officielle de la mutualité.

En savoir davantage 

Votre incapacité de travail dure plus longtemps que ce qui est indiqué sur votre certificat ? Ou vous avez repris le travail et avez ensuite rechuté ? En cas de prolongation ou de rechute, vous devez aussi déclarer de nouveau votre incapacité de travail bien à temps.