News

Consommation d’antibiotiques : retour au niveau avant Covid

La résistance aux antibiotiques est largement répandue en Europe. Elle est d’ailleurs considérée comme l'un des principaux défis en matière de santé publique (et de soins de santé) : elle a un impact sur les dépenses de santé, la réussite des traitements et peut même entraîner le décès. Voilà pourquoi l’OMS mène tous les ans une campagne de sensibilisation pour un usage prudent des antibiotiques : cette année, la semaine mondiale de sensibilisation à la résistance aux antimicrobiens se déroule du 18 au 24 novembre.

Consommation d’antibiotiques en Belgique supérieure à la moyenne européenne

Depuis des années, la Belgique est un mauvais élève en matière d’utilisation d'antibiotiques. La consommation moyenne, exprimée en doses journalières définies pour 1.000 habitants par jour (DID), est considérablement plus élevée que la moyenne européenne : respectivement 16,0 DID contre 15,0 (pour 2021). Comparée à la consommation aux Pays-Bas (7,6 DID), elle est même deux fois plus élevée. Toutefois, celle-ci est encore plus mauvaise en France qui enregistre un score de 19,9 DID.

Mais que révèlent des données plus récentes ? Les Mutualités Libres, dont fait partie Partenamut, ont étudié l’utilisation ambulatoire d'antibiotiques à partir des données de remboursement de leurs 2,2 millions d'affiliés, en examinant de surcroît leur évolution, les principaux utilisateurs et prescripteurs de ces médicaments. Enfin, nous avons également analysé la situation par rapport à plusieurs objectifs importants.

Retour au niveau avant Covid

La bonne nouvelle, c’est que l’utilisation d'antibiotiques est moins élevée en 2023 qu’en 2016. La moins bonne nouvelle, c’est qu‘elle se situe à un niveau plus élevé en 2023 qu’en 2019, juste avant la pandémie de la Covid.

Principaux prescripteurs et utilisateurs

69 % du volume total d’antibiotiques (délivrés en dehors de l’hôpital) est prescrit par des médecins généralistes, suivi par les dentistes avec un peu plus de 8 % du volume total. Nous constatons une forte variation entre les différents groupes professionnels : c’est ainsi que les médecins généralistes, les stomatologues et pédiatres prescrivent des antibiotiques à plus de 10 % de leurs patients en moyenne. Il n’est pas étonnant de voir une variation entre les médecins spécialistes, mais les variations au sein des spécialisations médicales sont tout de même très frappantes. Par exemple, un quart des médecins généralistes prescrivent annuellement des antibiotiques à un maximum de 9 % de leurs patients, tandis qu’un autre quart à au moins 22 % de leurs patients. Bien que ce résultat puisse certainement être dû aux différences dans la population de patients, cela suggère qu'il serait judicieux de permettre aux médecins de comparer leur comportement de prescription avec les lignes directrices scientifiques générales et le comportement de prescription de leurs collègues.

Lorsqu’on examine les principaux utilisateurs, on constate de manière peu surprenante que les malades chroniques et les personnes résidant dans un centre de soins résidentiels ingèrent plus souvent des antibiotiques. Mais les enfants de moins de 5 ans font aussi partie des plus grands utilisateurs.

Ruud Saerens, médecin-expert aux Mutualités Libres, explique :

« De manière générale, les jeunes enfants figurent également parmi les plus gros consommateurs d’antibiotiques. Il s'agit très souvent d'infections des voies respiratoires, telles que les inflammations de l’oreille interne. Dans certains cas, un traitement adéquat par antibiotiques est très important. Dans d'autres cas, le médecin préférera d'abord contrôler les symptômes, à moins qu'il n'y ait des indications cliniques spécifiques pour commencer les antibiotiques tout de suite. En tant que parent, il est très important de respecter les prescriptions de votre médecin. Ne commencez jamais un traitement sans son accord, et respectez toujours la durée et la dose prescrite.»

Pour arriver à une diminution de l’utilisation d’antibiotiques, il existe effectivement des directives à suivre aussi bien par les patients, les prescripteurs que les autorités.

Ann Ceuppens, directrice du département Etudes et Représentation, déclare :

« Outre le respect des directives par les prescripteurs, des mesures préventives peuvent également contribuer à réduire l'utilisation des antibiotiques. Une bonne hygiène des mains, se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir en papier ou avec l'intérieur du coude en toussant ou en éternuant aident à prévenir les contaminations. Lorsque c’est possible, la vaccination contribue également à la prévention. En outre, il est important de mener une politique globale car les bactéries résistantes sont en effet aussi présentes chez les animaux, dans les aliments et l'environnement. Enfin, il est possible de soutenir davantage les prescripteurs d’antibiotiques et d’améliorer le monitoring des comportements de prescription et de consommation, bien que des mesures aient déjà été prises dans la bonne direction ».

Partagez cet article

Lire la suite

Blog

Besoin d'un test oculaire?

Tout comme votre rendez-vous annuel chez le dentiste, il est conseillé de consulter régulièrement un ophtalmologue. Parce que vos yeux évoluent au fil des ans. Saviez-vous que la Mutualité Helan vous offre des remboursements pour de nouvelles lunettes, des lentilles ou une correction oculaire ? Et en plus, les membres de la Mutualité Helan bénéficient aussi d'une réduction chez de nombreux opticiens.

Blog

Tout ce que vous devez savoir sur la préménopause

La ménopause est considérée à tort comme une ‘transition’. En fait, la transition se déroule quelques années plus tôt, et est appelée préménopause.

meisje met migraine
Blog

La migraine : bien plus qu’un mal de tête

Lorsque l’on parle migraines, on pense souvent aux maux de tête, mais en fait, c’est bien plus que ça. Koen Paemeleire, neurologue à l’UZ Gent nous l’explique.

Blog

Votre corps après l’accouchement

Après l’accouchement, votre corps subit de fameuses transformations, tant visibles qu’internes et imperceptibles.