News

Des soins ambulatoires abordables pour les jeunes atteints de troubles du comportement alimentaire à partir du 01/02/2024

À partir du 1er février 2024, le médecin traitant peut mettre en place un trajet de soins pour les patients de moins de 23 ans atteints de troubles du comportement alimentaire. Une équipe ambulatoire de soignants supervise ce trajet de soins et met en place un plan de traitement. L'équipe ambulatoire peut faire appel à une équipe multidisciplinaire de soutien, appuyée par le réseau de Santé mentale pour les enfants et adolescents (SMEA). Grâce à cette collaboration, les besoins liés aux troubles du comportement alimentaire sont plus rapidement détectés et les jeunes patients peuvent recevoir plus facilement les soins dont ils ont besoin.

Pour qui ?

  • Pour les enfants et les jeunes diagnostiqués avec anorexie mentale, hyperphagie boulimique, boulimie.
  • Pour les patients de moins de 23 ans.
  • Pour les enfants et les jeunes qui n'ont pas été admis à l'hôpital.


Quels sont les soins prévus ?

L'équipe multidisciplinaire ambulatoire s'occupe de :

  • L'élaboration d'un plan de traitement multidisciplinaire.
  • Deux consultations multidisciplinaires, au début du plan de traitement, et à son évaluation.
  • Un soignant ayant un rôle coordinateur des soins, désigné par le médecin traitant.
  • L'orientation vers des soins psychologiques par le biais de la convention des soins psychologiques de première ligne.
  • L'orientation vers des soins diététiques spécialisés.

Le médecin traitant est responsable du suivi du patient tout au long du trajet de soins. Le patient peut faire appel à :

  • des soins psychologiques spécialisés via les réseaux de santé mentale.
  • des soins diététiques spécialisés : endéans les 12 mois, le patient a droit à 15 prestations. 2 prestations de 60 minutes, et 13 prestations de 30 minutes. La prestation peut être effectuée en compagnie des parents, du tuteur ou de la famille. Les deux premières séances doivent être suivies en présence physique par le patient et le diététicien, les séances suivantes peuvent se dérouler en ligne.

Partagez cet article

Lire la suite

meisje met migraine
Blog

La migraine : bien plus qu’un mal de tête

Lorsque l’on parle migraines, on pense souvent aux maux de tête, mais en fait, c’est bien plus que ça. Koen Paemeleire, neurologue à l’UZ Gent nous l’explique.

Blog

Votre corps après l’accouchement

Après l’accouchement, votre corps subit de fameuses transformations, tant visibles qu’internes et imperceptibles.

Blog

Le vélo d'Hélène

Hélène à treize ans. Elle aime la musique et regarder la télé, mais par-dessus tout, elle aime ses parents et son petit frère. Mais de temps en temps, elle laisse voir son mauvais côté. Il faut dire qu'Hélène n'est pas vraiment comme les autres filles de son âge. Héléne souffre d'un retard de développement et d'épilepsie sévère.

Blog

Quarantaine et prévention des chutes

Les mesures prises pour protéger autant que possible les personnes les plus fragiles du coronavirus ont réduit les contacts sociaux, et limité les activités. Ainsi, le rendez-vous hebdomadaire chez le kiné a été reporté, on apporte les courses au domicile, le rendez-vous chez le coiffeur a été annulé, … Pour résumer, les aînés restent davantage chez eux que les plus jeunes générations. Et le fait de bouger moins augmente aussi le risque de chute.