Les personnes à faibles revenus reportent plus souvent la visite chez le médecin

Une étude réalisée auprès de 70.000 patients originaires de 31 pays européens, dont la Belgique, révèle que 15 % de la population européenne reporte parfois une visite chez le médecin. Il s'agit principalement de personnes à faibles revenus, peu formées ou issues de l'immigration.

Un lien flagrant

Pour cette étude, les enquêteurs ont visité les salles d'attente de médecins dans 31 pays européens. Ils ont interrogé 70.000 patients et leur ont notamment demandé s'ils avaient reporté des soins médicaux lors de l'année écoulée. C'était effectivement le cas pour environ 15 % d’entre eux, toutes raisons confondues. Il s'agissait principalement de personnes à faibles revenus, peu formées ou issues de l'immigration. "Elles sont fragiles et plus enclines à reporter les soins", explique Jens Detollenaere de l'unité de recherche Médecine générale de l'Université de Gand.

Rôle des autorités

Selon les chercheurs, les autorités ont un rôle important à jouer pour faire baisser ces statistiques. Dans les pays où les soins de santé sont facilement accessibles, le pourcentage de gens qui reportent des soins pour des raisons financières est effectivement plus faible. Les connaissances de la population en matière de santé entrent aussi en ligne de compte. "L'enquête montre que bien souvent, les groupes vulnérables ne savent pas où s'adresser en cas de problèmes de santé ou ignorent comment le système de santé fonctionne", selon Jens Detollenaere.

Partagez cet article

Lire la suite

25 avril

Aider les réfugiés d’Ukraine ? Helan y contribue volontiers

Depuis février, plus de 5 millions d'Ukrainiens ont fui leur pays, dont plus de 30 000 se sont enregistrés en Belgique. De nombreuses initiatives ont déjà été mises en place pour les accueillir et les aider dans leurs démarches administratives. Cela concerne aussi le domaine de la prévention, du bien-être et des soins de santé.

14 juin

15 min d'activité physique à la crèche, c'est tout bon pour le développement moteur

L'UGent et la VUB viennent de terminer une étude pilote prometteuse dans les crèches d'Helan. Elle a non seulement montré qu'un quart des enfants âgés de 1 à 3 ans obtenaient des résultats inférieurs aux valeurs de référence en matière de motricité. Mais elle a aussi montré que lorsque le personnel de la crèche exerçait la motricité pendant 15 minutes par jour, les enfants faisaient des progrès rapides, au sens propre comme au sens figuré. Toutes les parties se rejoignent pour demander que l'on travaille sur la qualité des exercices de motrocité dans me secteur de l'accueil des enfants

02 avril

Patient à risque? Lisez tout ce qu’il faut savoir sur le vaccin contre le coronavirus pour les patients à risque

Une liste de patients à risque a été dressée par rapport à la vaccination contre le coronavirus. Ces patients sont vaccinés en priorité. Quelles sont les affections reprises sur la liste? Et comment savoir si vous y figurez?

17 janvier

Les mesures de sécurité dans les agences Helan

Nos agences rouvrent leurs portes, mais pour un nombre limité de rendez-vous, et sous de strictes conditions de sécurité. Lisez ici ce à quoi vous devez faire attention.