bewegen
Activité physique

Bouger, un médicament miracle

Nous savons tous que l’exercice physique est bénéfique pour le coeur et la tension artérielle. Mais saviez-vous qu’en bougeant régulièrement, vous pouvez améliorer votre humeur?

L’activité physique, c’est la norme 

Les poumons, le cerveau, les intestins... Vous pouvez difficilement imaginer une partie du corps sur laquelle une activité physique régulière n’exerce pas une influence positive. Le Dr. Wim Derave, professeur en sciences de l’activité physique et du sport à l’UGent, explique : “Nous sommes faits pour bouger. L’exercice physique a toujours été un élément essentiel de notre existence, indispensable à la survie et à la quête de nourriture. Beaucoup bouger n’avait rien de spécial, c’était la norme. En fait, la vie sédentaire avec beaucoup de temps passé assis et peu d’exercice physique est un phénomène récent. Quand nous bougeons, il se passe plein de choses dans notre organisme.” 

Des muscles robustes 

Faire du sport ou de l’exercice physique favorise naturellement la masse musculaire. Si vous bougez trop peu ou pas du tout, les muscles fondent pour ainsi dire, et cela va incroyablement vite. “En quelques jours, les muscles ressentent déjà les effets de la sédentarité. C’est comme si vous aviez une jambe dans le plâtre. Les muscles perdent du volume. Après deux semaines de plâtre, nous perdons déjà en moyenne 20 pour cent de nos muscles.” Avoir une masse musculaire plus dense a des avantages. En effet, les muscles conservent le sucre, et une masse musculaire plus importante stabilise la glycémie

Des effets sur tous les organes 

Mais l’activité physique en fait encore beaucoup plus pour notre corps. “Des études récentes ont démontré que les muscles en mouvement produisent des cocktails de substances hormonales qui envoient des signaux aux autres organes, comme le cerveau, le foie ou les intestins, selon lesquels nous sommes en mouvement”, explique le professeur Derave. “Grâce à ces signaux, les autres organes montent aussi en régime. Le cerveau augmente ainsi son niveau d’attention, et les autres organes deviennent plus solides.” Sans l’activité physique et les signaux qui l’accompagnent, les organes s’endorment partiellement, avec pour conséquence la possibilité que des maux divers apparaissent. Cela va de la décalcification osseuse à l’hypertension et au surpoids jusqu’à un risque aggravé de cancer, de diabète et de démence. Le Professeur Derave donne un exemple parlant. “Lors de recherches dans le domaine du cancer, on cultive des cellules cancéreuses en laboratoire, auxquelles on ajoute le sérum d’une personne cobaye. Quand on utilise le sérum d’une personne qui vient d’effectuer une heure de vélo, les cellules cancéreuses éprouvent plus de difficultés à se multiplier que lorsqu’on utilise celui de quelqu’un qui n’ a eu aucune activité physique.” 

Bouger davantage, comment tenir bon?

Il y a donc suffisamment d’arguments pour donner corps à vos résolutions de bouger davantage. Mais comment tenir bon? Essayez avant tout d’intégrer l’activité physique à votre routine. Vous devez parcourir moins d’1 kilomètre? Faites-le désormais à pied. Moins de 5 kilomètres? Prenez votre vélo. Même interrompre l’inactivité a de l’importance : faites quelques pas à des moments bien définis, en allant à la machine à café, ou sortez pendant 10 minutes, le midi. L’objectif est que vous n’y pensiez même plus, et que cela devienne une habitude

Chaque pas compte

Un podomètre, une montre sportive ou un activity tracker, ces instruments peuvent vous aider à bouger davantage. En cas d’achat chez shopavita.be, vous bénéficiez, en tant que client d'Helan, d’une réduction de 10% et de 25 euros de bonus activité physique en plus.

Ne restez pas collé à votre siège!

Bouger au travail? Combinez le travail et le vélo grâce à ce hometrainer avec tablette rabattable.

Partagez cet article

Lire la suite

Jouer en plein air n'a que des avantages. Même pour les adultes

Vous avez bien lu ! Jouer à l'extérieur n'est pas seulement bon pour les enfants, vous en récolterez aussi les fruits à l'âge adulte. Et oui, vous pouvez littéralement vous prendre au jeu.

La migraine : bien plus qu’un mal de tête

Lorsque l’on parle migraines, on pense souvent aux maux de tête, mais en fait, c’est bien plus que ça. Koen Paemeleire, neurologue à l’UZ Gent nous l’explique.

Votre corps après l’accouchement

Après l’accouchement, votre corps subit de fameuses transformations, tant visibles qu’internes et imperceptibles.

Le vélo d'Hélène

Hélène à treize ans. Elle aime la musique et regarder la télé, mais par-dessus tout, elle aime ses parents et son petit frère. Mais de temps en temps, elle laisse voir son mauvais côté. Il faut dire qu'Hélène n'est pas vraiment comme les autres filles de son âge. Héléne souffre d'un retard de développement et d'épilepsie sévère.