Bien dans votre tête

Comment éviter de se musturber en vacances

De longues heures de préparation pour des vacances parfaites, depuis la recherche de la maison de vacances idéale à un programme serré des visites des curiosités. Et oh oui, aussi la liste des restaurants à visiter à tout prix ! Vous vous reconnaissez ? C’est peut-être que vous souffrez de musturbation en vacances. Voici comment l’éviter.

Vous avez vite l'impression de devoir faire plein de choses ? Si c’est le cas, il y a une de fortes chances que vous ayez du mal à vous débarrasser de ce sentiment en vacances. Du choix de la destination de vacances idéale à des listes détaillées de choses à faire pour chaque jour des vacances : il sera difficile de vous reposer et de vous détendre en vacances si vous avez des difficultés à vous défaire de la musturbation. Il est heureusement possible d’y faire quelque chose. 

Finissez-en avec les devoirs 

Si vous sentez dès le premier jour de vacances, qu’il vous sera difficile de délaisser le rythme de travail ancré en vous, et que votre liste des choses à faire s’impose à vous, levez le pied et posez-vous cette question : ‘Dois-je le faire maintenant ’? Mettez l'accent sur chacun des mots de la phrase, l’un après l’autre, et vous poserez automatiquement un regard différent sur ce moment : 

  • Devez-vous aller visiter cette curiosité ? Ou est-ce quelque chose que vous voulez vraiment ? Si c’est une question de vouloir, la pression sur vos épaules vous apparaîtra automatiquement moins lourde.
  • Devez-vous faire cette visite ? Ou est-ce en réalité quelque chose auquel vos compagnons de voyage tiennent, mais dont vous vous passeriez tout autant ?
  • Devez-vous faire ça maintenant? Ou pouvez-vous aussi ne pas le faire ?
  • Devez-vous faire ça maintenant ? Ou pouvez-vous aussi le faire demain, après avoir passé une meilleure nuit ?
  • Devez-vous faire ça maintenant? Ou pouvez-vous aussi faire autre chose ?

En vous posant ces questions, vous pouvez faire taire cette petite voix dans votre tête, qui vous oblige à faire les choses. Vous jetez un regard critique sur le ‘devoir’ et prenez de la distance. Qui sait, peut-être déciderez-vous finalement de faire cette excursion. Parce que c'est ce que vous voulez, ici et maintenant. Mais peut-être préférerez-vous lire un livre. Quoi qu'il en soit, peu importe votre choix, tant que vous ne vous sentez pas ‘obligé(e)’ de le faire. 

Vous détendre en vacances sera difficile si vous continuez de vous y musturber.

Libérez-vous grâce à l’exercice 

Ceux qui ont du mal à se détendre en vacances souffrent souvent d'une montée d'adrénaline permanente. Elle vient de l'agitation de la vie quotidienne à la maison. Apaiser une telle montée d'adrénaline n'est pas si facile. Souvent, vous n’en avez même pas conscience. Mais si vous vous sentez un peu stressé(e) pendant vos premiers jours de vacances, faire de l'exercice est toujours un bon remède L’activité physique libère des hormones qui peuvent contrer l'adrénaline. Vous vous sentirez fatigué(e), mais satisfait(e). Et il y a de fortes chances que vous soyez aussi libéré(e) du sentiment que vous devez encore faire tellement de choses. 

Laissez votre travail chez vous 

Il n'y a rien de plus efficace pour relancer le réflexe de musturbation, que de parcourir des e-mails liés au travail, en étant assis(e) à une terrasse ensoleillée. Il n’y a qu’un seul remède pour vous débarrasser de la pression du travail lorsque vous êtes en vacances : débranchez votre messagerie électronique, et restez hors ligne autant que possible.

Faites en sorte que la transition entre le travail et les vacances ne soit pas trop brutale. L'idéal est de prendre un jour de congé à la maison avant de partir en vacances. Cela donne à votre esprit le temps de s’adapter et à votre corps de se détendre. Une autre astuce pour faciliter la transition du travail aux vacances est de disparaître un jour plus tôt du ‘théâtre des opérations’. Vous travaillez encore le dernier jour avant vos vacances, mais avez déjà activé votre message d’absence et n’acceptez plus de réunions. Vous pouvez ainsi clôturer en douceur, et aborder plus sereinement vos vacances.

Vous musturbez-vous trop ?

Non, n’est pas ce que vous pensez. Et oui, vous le faites vraisemblablement régulièrement.

Faites le test 

Partagez cet article

Lire la suite

Des conseils pour éviter que votre enfant ne souffre d'une pression de performance (trop) élevée

En tant qu'adultes, nous nous disons que nous devons nous conformer à une image parfaite : au travail, dans nos relations avec nos partenaires, nos enfants et nos amis, en voyage, au club de sport … Il est difficile d'imaginer un environnement où le besoin de ‘musturbation’ n'est pas présent. En particulier en tant que parents, nous pouvons parfois donner le mauvais exemple à nos enfants. Comment pouvez-vous créer un environnement pour votre enfant qui ne se résume pas en termes de ‘devoir’ ?

Des difficultés mentales? Voici où trouver de l’aide

Vous n'allez pas bien? Ou quelqu'un de votre entourage proche éprouve des difficultés mentales? N'hésitez pas à demander de l'aide.

La santé mentale des parents. L’histoire de Sophie

Les parents ont souvent beaucoup à faire. Les enfants vont à l'école, dans un club de sport ou de loisirs et ont besoin d'un environnement structuré et prévisible. En tant que parent, vous voulez bien sûr bien faire les choses, et vous adaptez votre emploi du temps à votre progéniture. Mais à part cela, il y a aussi votre travail, votre vie sociale, votre relation et votre ménage. Combiner tout cela exige beaucoup. Sophie (38 ans) a vécu cette expérience. Lisez son histoire.

On peut apprendre à méditer

La méditation vous apparaît comme quelque chose de nébuleux? Le professeur de neurologie Steven Laureys tient à lever le voile. Dans son livre ‘La Méditation, c'est bon pour le cerveau’, il explique ce que la méditation peut apporter à votre santé physique et mentale.