Enfants

La parentalité optimiste. Inutile d’être infaillible

Steven Gielis

Expert en éducation

Les parents sont confrontés chaque jour à de nouveaux défis. Vous les surmontez parfois sans effort. Mais en d’autres occasions, vous ratez la cible. Ce n’est pas grave non plus, nous dit Steven Gielis, expert en éducation et inspirateur de la ‘parentalité optimiste’.

Si la parentalité devait être symbolisée, quel émoticon choisiriez-vous ?

Steven Gielis : “Je décrirais la parentalité avec un coeur entouré d’un pansement. Parce que d’une part, c’est une très belle chose de voir grandir ses enfants. Mais la parentalité est aussi difficile. Les parents rencontrent des obstacles, tels que leur propre vulnérabilité et la vulnérabilité des enfants, ou des choses qu’ils ont expérimentées plus tôt dans leur vie. Toutes ces choses ont de petits bords tranchants, pour lesquels il n’existe pas de réponse toute faite. D’où le pansement autour du coeur. Vous faites les choses avec cœur et âme, mais les parents méritent aussi d’être reconnus pour la grande responsabilité qui repose sur leurs épaules.”

Vous promouvez la ‘parentalité optimiste’. En quoi cela consiste-t-il ?

Steven Gielis : “Les gens confondent parfois le terme avec «avoir de bonnes vibrations», mais ce n’est pas du tout ça. Par parentalité optimiste, je vise la richesse de la différenciation émotionnelle. Tous les jours ne sont pas amusants, excitants, ni fantastiques, mais il y a toujours un lendemain en vue lorsque le soleil se lève à nouveau. Ce n’est pas différent dans l’éducation des enfants. C’est parfois plus difficile, les enfants ont peur ou sont en colère, mais vous avez la chance, chaque jour, de faire du mieux que vous pouvez. Pour mieux faire les choses ou simplement faire les choses différemment. Ce regard sur les faits nourrit votre résilience, vos espoirs et votre optimisme, tout en constituant une attitude précieuse à transmettre à vos enfants. C’est ‘normal’ si ça ne marche pas à chaque fois. Derrière les nuages, le soleil brille toujours.”

Le travail, les obligations sociales, le ménage, … Comment prendre soin de soi quand on est parent ?

Steven Gielis : “C’est un véritable exercice d’équilibre. Prévoyez consciemment du temps pour vous. Vous y avez droit parce que vous n’êtes pas seulement un parent, mais aussi un travailleur, un(e) ami(e) et un(e) partenaire. Parvenir à combiner tous ces rôles en même temps est une question d’oser fixer des limites et de s’y tenir. Si vous avez besoin d’un week-end avec votre partenaire ou pour une escapade avec des amis, concrétisez ces projets et notez-les dans votre agenda. Osez faire appel à une baby-sitter de temps en temps, sans vous sentir coupable. Recharger vos batteries vous procurera une nouvelle énergie. Et à long terme, cela fera de vous un parent plus épanoui et encore meilleur.”

Que souhaitez-vous pour chaque enfant qui grandit ?

Steven Gielis : “Un bon exemple. C’est la meilleure chose que l’on puisse donner à un enfant. Par exemple : je travaille beaucoup. Et mes enfants le voient. Mais ils voient aussi que les week-ends, je dis : «pas maintenant». Et que je prends le temps de m’amuser avec eux, parce que c’est important aussi. Un autre exemple est le respect des autres. Si vous parlez de manière irrespectueuse d’autres personnes, vos enfants vous imiteront. Efforcez-vous de vivre et de refléter ce que vous attendez de vos enfants. Les enfants ont des ‘antennes’. Si vous vous disputez avec votre partenaire, les enfants ressentent immédiatement la tension. Vous pouvez bien évidemment avoir une discussion, mais vous devez aussi pouvoir y mettre un terme. De cette façon, vos enfants apprennent aussi à se réconcilier et à transiger. Vous voulez le meilleur pour vos enfants et les protéger, mais il n’y a aucun intérêt à les laisser dans l’ignorance des choses moins agréables. Être authentique, être direct(e) et ne pas être infaillible - ou en d’autres termes être un bon exemple - c’est là que vos enfants puisent vraiment de précieux éléments pour leur apprentissage.”

Un dernier conseil pour les parents qui nous lisent ?

Steven Gielis : “Bien sûr. Mangez une pomme si vous devez ‘mordre sur votre chique’. Vous voulez parfois réagir à quelque chose alors que rien ne l’impose. Si vous avez de la peine à contenir vos mots devant vos enfants, prenez une pomme et concentrez-vous sur elle. Succès garanti !”

Helan crèches. Tout à leur développement.

Les accueillantes à domicile et les crèches Helan accueillent vos enfants à bras ouverts.

En savoir plus
 

Partagez cet article

Tags
Ouderschap

Lire la suite

Les enfants et sucre

Les enfants et le sucre, une longue histoire

Consommés de temps en temps et en quantité raisonnable, les produits sucrés sont compatibles avec un bon équilibre nutritionnel dans la journée alimentaire d’un enfant. Certains bons réflexes doivent cependant être entretenus pour éviter les mauvaises habitudes.

EHBO bij kinderen

Premiers soins aux bébés et enfants

Avec les bébés et les bambins, il faut sans cesse avoir des yeux dans le dos. Malheureusement, il arrive toujours un moment où ils échappent à notre vigilance et reviennent parfois avec des bleus, des bosses et autres plaies.

Congé d’adoption

Félicitations pour l’arrivée de votre enfant ! Vous avez droit à un congé d’adoption. La mutualité Helan vous aide à accueillir votre enfant et octroie une prime d’adoption en plus de toute une série d’avantages et de remboursements.

Tout petit chez le dentiste

"Je dois encore me brosser les dents?” Voilà une question qui résonne fréquemment aux oreilles des parents. En effet, les enfants ne trépignent pas d’envie à l’idée de (devoir) se brosser les dents. Comment donc rendre agréable ce détour obligé par la salle de bains?